Insectopia, la suite

Vous avez encore jusqu’à ce soir pour participer au financement de la campagne d’Insectopia sur Game On Table Top et nous tenions absolument à en parler un peu. En effet, Insectopia est l’un des rares représentants d’un genre sous représenté dans le jeu de rôle : l’anthropomorphisme.

De l’intérêt de découvrir ou de redécouvrir Insectopia

Insectopia vous propose de découvrir l’univers d’Entoma où l’espèce la plus évoluée est l’insecte. Ils ont bâti une civilisation florissante à leur échelle. Mais un mal ancien revient du fond des âges qui corrompt l’esprit et le corps menace de sonner le glas de cette société plusieurs cycle après la découverte des ruines des anciens dieux.

Si l’univers reste assez dans les canons de la fantasy avec ses prophéties, sa magie et ses opportunités d’actions héroïques, le jeu dénote par son pitch original : le fait de jouer un insecte.

Chaque faculté, propriété, avantage dont pourrait tirer un personnage de ses particularités physiques a été prévue. Ainsi, les facettes des yeux, les bras multiples, les ailes ou tout autre propriété d’insecte sont les sources de facultés spéciales utilisables apportant des pouvoirs surhumains aux personnages. Et c’est là l’innovation majeure !

Un système sans dés, sans cartes… mais comment ça marche ?

Insectopia vous propose de jouer avec des billes plates de couleurs, appelées ici des blattes. La couleur de la blatte retenue va déterminer le niveau de réussite dans une poignée sortie d’une bourse.

Cette solution permet aux participants d’avoir un léger contrôle sur le hasard, à l’instar des mécaniques telles que FU, la force d’un personnage lui permettra d’avoir le choix dans l’issue de la situation, et, en cas de faiblesse, il laisse ce choix à son opposant, généralement le Deus (le meneur de jeu dans Insectopia).

Pour conclure

Si vous en avez assez des traditionnels univers de fantasy avec ses elfes et ses nains, venez découvrir Entoma et ses insectes anthropomorphes. Le manuel publié en 2016 disposait déjà de plus de 200 pages de background, mais il est aujourd’hui complété de trois suppléments :

  • La Communauté, un recueil de huit scénarios de 128 pages ;
  • Aran Bara, un ouvrage décrivant l’une des cités de l’univers d’Entoma et apportant la première partie d’une longue campagne « Imago Véridis » ;
  • Le pacte des Tisseuses vous propose la suite et la fin de la campagne « Imago Véridis ».

Il ne reste que quelques heures, alors, n’hésitez pas à découvrir ou redécouvrir ce jeu !

https://www.gameontabletop.com/crowdfunding-173.html

L’équipe derrière le jeu de rôle Insectopia

Images extraites de la page du financement participatif, ces illustrations sont la propriété des éditions Odonata